• La loi du silence

    Suite

    La loi du silence

     

    Je n'ai qu'un message...

    CESSEZ, CESSONS de faire l'autruche

     Vous POUVEZ, nous POUVONS faire cesser le calvaire des victimes

     Vous POUVEZ, nous POUVONS sauver des vies.

     

    N'oubliez jamais que...

    Cela n'arrive pas qu'aux autres...

     

    Bellara - Mars 2017

    © Texte protégé
    Art. L. 111-1 et L. 121-2. du code de la propriété intellectuelle (CPI).

    Vous ne devez pas le recopier, ni partiellement, ni totalement, mais le partager tel quel avec la photo.
    Merci.

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Bianca.Rob
    Mardi 14 Mars 2017 à 15:55

    poeme difficile, criant de vérité, déchirant : comment laissez faire de telles choses, comment gardez les yeux fermés. Ne rien dire et ne rien faire , c'est inhumain. Je partage pour faire suivre

      • Dimanche 19 Mars 2017 à 09:09

        Je vous remercie pour votre commentaire et pour votre partage Bianca. C'est plus qu'inhumain que de laisser faire, ne pas dénoncer. Nous le savons et pourtant, trop se taisent encore, gardent les yeux fermés... Donc continuons à partager... encore et encore.

        Je vous souhaite une très bonne journée.

        Amitiés

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    celine
    Mardi 14 Mars 2017 à 07:43

    Beh ma Léa un beau mais dure poeme et pourtant si réaliste!!!!! Cessons comme tu le dis si bien de fermer les yeux de faire l'autruche!!!!!

      • Dimanche 19 Mars 2017 à 09:05

        C'est le principal message que je souhaite faire passer... Tu sais ma Céline, je suis consciente, je ne changerai pas le monde, mais si je peux ouvrir les yeux à ne serait-ce que quelques personnes, ce sera déjà énorme.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :