• Maman chérie

     

    Quand tu te questionnes sur le sens de la vie et de l’amour,

    Sache que je suis là, avec toi,

    Ferme les yeux et sens mon étreinte,

    Dans la douceur de la brise qui caresse ton épaule.

     

    Quand tu te demandes si tu me reverras un jour,

    Apaise tes doutes pour m’entendre,

    Je suis le murmure des cieux,

    Qui parle de ton amour.

     

    Quand tu perds toute notion de toi-même,

    Quand tu te demandes qui tu es, où tu vas,

    Ouvre ton cœur pour me voir,

    Je suis l’étincelle dans la voûte étoilée qui te sourit,

    Celle qui illumine la voie de ton cheminement.

     

    Quand tu te réveilles le matin,

    Sans aucun souvenir de tes rêves,

    Mais, avec une impression de bien-être et de sérénité,

    Sache que j’étais avec toi,

    A combler ta nuit de ma présence.

     

    Quand tu te languis dans les vestiges de ton chagrin,

    Quand la plénitude et l’intégralité te semblent inaccessibles,

    Pense à moi, sache que je suis là, avec toi,

    Que je te touche à travers les larmes de tes amis,

    Qui cherchent à apaiser ta douleur.

     

    Comme le lever du soleil qui illumine le ciel du désert,

    Dans la gloire saisissante de la vie, éveille ton esprit,

    Pense aux moments que nous avons partagés,

    Trop brefs mais ô combien intenses,

    Au temps où tu ne te doutais pas que nous étions ensemble

    Où tu ne doutais pas de ton destin.

     

    Maman chérie, je suis toujours avec toi.

     

    Joanne Cacciatore

     

    Source : livre « Guérir d’un chagrin » de James Van Praagh

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    2
    celine
    Jeudi 18 Août 2016 à 15:52

    magnifique!!!!

      • Vendredi 19 Août 2016 à 21:14

        Merci Céline, je suis d'accord, ce poème est plus que magnifique.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :