• Rester proche de la nature

     

    Le Lakota était empli de compassion et d'amour pour la nature et son attachement grandissait avec l'âge (...). C'est pourquoi les vieux Indiens se tenaient à même le sol plutôt que de rester séparés des forces de la vie.

    S'asseoir ou s'allonger ainsi leur permettait de penser plus profondément, de sentir plus vivement. Ils contemplaient alors avec une plus grande clarté les mystères de la vie et se sentaient plus proches de toutes les forces vivantes qui les entouraient.

    Le vieux Lakota était un sage. Il savait que le cœur de l'homme éloigné de la nature devient dur. Il savait que l'oubli du respect dû à tout ce qui pousse et à ce qui vit amène également à ne plus respecter l'homme. Aussi maintenaient-ils les jeunes sous la douce influence de la nature.

     

    Chef Lakota

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :