• Le Pont d’arc-en-ciel

    Le Pont d’arc-en-ciel

      

    Au pied des collines, à l’orée du bois,

    Se trouve un pré vert et luxuriant,

    Dans lequel le temps n’existe pas,

    Là où accourent les amis des hommes,

    Quand leur temps sur Terre est échu.

     

    Car ici, entre ce monde et le suivant,

    Se trouve un lieu, où chaque créature bien aimée trouve la paix,

    Dans ces landes fertiles et dorées, elles attendent et jouent,

    Jusqu’au jour où, elles traversent le Pont d’arc-en-ciel.

     

    Point de souffrance, de douleur et de tristesse, ici,

    Chacun est complet et la vie pleine d’allégresse.

    Les membres sont restaurés, la santé retrouvée.

    Le corps guéri est de nouveau empreint de force et de vigueur.

     

    Tous gambadent joyeusement sans aucun souci,

    Jusqu’au jour où ils s’arrêtent pour humer l’air.

    Alors, les oreilles dressées, regardant d’un côté et de l’autre,

    Soudain, l’un d’entre eux s’éloigne de la meute,

    Car, il vient d’apercevoir l’autre.

    Ils courent, l’un vers l’autre, ces amis d’un passé lointain,

    L’humain et son compagnon animal, à nouveau réunis, enfin.

    Le chagrin et la détresse d’être séparés,

    Transformés en joie immense dans leurs cœurs,

    Ils s’étreignent d’un amour infini, éternel,

    Et côte à côte, traversent le Pont d’arc-en-ciel.

      

    Steve et Diane Bodofsky

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :