• Innocence volée

    Texte protégé

    Art. L. 111-1 et L. 121-2. du code de la propriété intellectuelle (CPI).


    Vous ne devez pas le recopier, ni partiellement, ni totalement, mais le partager tel quel avec la photo.
    Merci.

     

    -----

     

    Je me suis longtemps demandé si je partageais ce texte ou non, tant cela est difficile pour moi... Pourquoi l'ai-je publié me demanderez-vous peut-être ?

    Les cicatrices physiques, psychologiques sont imprimées sur le corps, dans l'esprit, comme marquées au fer rouge. L'on a beau se laver, se frotter le corps... encore et encore... rien ne les fera disparaitre. Non jamais... Il faut apprendre à vivre avec, c'est comme ça.

    Ce que j'aimerais dire ici, c'est... ne gâchez pas votre vie comme j'ai pu le faire. Vous me direz, nos vies ont été détruites depuis bien longtemps et vous aurez raison... Mais, je pense à la vie des autres, de ceux qui nous entourent, qui nous sont proches... Car même si c'est de manière inconsciente, nous pouvons la leur gâcher aussi et cela, je pense que nous n'en avons pas le droit. 

    Ce que j'aimerais dire également, c'est... ne refoulez pas ce passé comme je l'ai fait. Refouler permet de se protéger, de moins souffrir, c'est vrai... Enfin, c'est ce que je croyais... mais pour combien de temps ? Non, ce n'est vraiment pas une solution, car quand ce terrible passé vous rattrape et vous explose en plein visage, c'est le retour en enfer assuré.

    Pour terminer, ne restez pas seul(e) avec tout cela. Il faut absolument en parler à quelqu'un. Pas facile surtout quand on est encore un(e) enfant... et pourtant, il faut le faire, quoi qu'ait pu vous dire votre bourreau (il n'y a pas d'autres mots pour moi), quelles que soient les menaces qu'il ait pu faire...

    Être reconnu(e) comme une victime est une aide à la reconstruction. Cela n'a pas été mon cas, mais avec un très long travail de suivi et d'aide, sans oublier un déménagement à plusieurs centaines de kilomètres, je vis aujourd'hui avec ce passé et je ne lui laisse plus avoir l'emprise sur mon existence. Cela reste encore un combat de chaque jour... mais l'important est que, je sais aujourd'hui que je ne suis pas coupable. Comment un(e) enfant pourrait-il(elle) vouloir cela ? Je sais que je ne suis qu'une victime parmi d'autres... Cela ne fait pas tout et n’effacera jamais ce qui a été, mais, j'avais besoin qu'on me le dise, que l'on m'en fasse prendre conscience.

     

    Bellara - Novembre 2016

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    10
    coralie domas
    Jeudi 23 Février 2017 à 08:01

    très dur et pourtant tellement réaliste

    sa ne devrait pas exister mais sa c'est la théorie, personne doit faire de mal à un enfant

    bravo pour votre force d'avoir publié ce poème

      • Dimanche 26 Février 2017 à 11:58

        Je vous remercie Coralie. Je suis absolument d'accord avec vous, personne, je dis bien personne ne devrait faire de mal à un enfant. Malheureusement et concrètement, ce n'est pas le cas. A mon niveau, je sais que je ne peux rien faire pour cela, mais si je peux aider les victimes à en parler, à s'en sortir, je le ferai de tout coeur.

    9
    AngeNoir
    Samedi 18 Février 2017 à 19:38

    c'est moi qui vous dit merci, je vous ai envoyé un message en privé

      • Dimanche 19 Février 2017 à 12:30

        Oui, je l'ai lu et je vous réponds au plus vite. Je vous souhaite une très bonne journée AngeNoir.

        Amitiés

    8
    AngeNoir
    Vendredi 17 Février 2017 à 16:40

    en lisant ce texte, non j'ai pas eu l'impression que vous voulez raconté votre vie

    vous voulez faire passé un message et c'est réussi, dire ce qu'on ressent après ça, une vie gachée, et personne pour nous comprendre

    c'est pas facile d'en parlé à quelqu'un, on se sent fautive , on se demande si on va nous croire

    j'aimerzi qu'on me croit, qu on m'aide

     

      • Samedi 18 Février 2017 à 10:57

        Je vous remercie sincèrement. J'aimerais pouvoir vous aider à en parler à quelqu'un, à avancer AngeNoir. Si vous ne souhaitez pas vous exprimer ici en public, je vous invite à m'écrire en privé (cliquez sur l'onglet "Contact" en heut de la page ou dans la colonne de droite. Je vous souhaite un très bon week-end.

        Amitiés

    7
    xxx
    Vendredi 27 Janvier 2017 à 16:22

    Merci pour ce partage car ca me donne de l'espoir

    est ce que je pexu vous écrire en privé s'il vous plait

      • Vendredi 27 Janvier 2017 à 17:49

        Bonsoir, oui bien sûr, vous pouvez m'écrire en privé sans problème.

        En attendant votre message, je vous souhaite une très bonne soirée. Amitiés

    6
    Emily
    Mercredi 7 Décembre 2016 à 20:46

    je comprend que sa a été dur pour vous de partagé votre poeme, mais vous devez pas regretter parce que sa va aidé des personnes,

    ces personnes ont besoin de lire qu'elles sont pas coupable et avec vous elles vont bien comprendre. Bravo pour votrre courage de publié votre texte, votre courage de vous être battu pour avancé

    bravo pour votre blog et cette rubrique qui est tres importante

      • Mercredi 7 Décembre 2016 à 20:54

        Je vous remercie Emily. Vous avez raison, il m'en a énormément coûté pour publier ce texte. Une très longue hésitation... mais cela fait aussi partie de mon cheminement d'acceptation et d'avancement. 

        J'espère vraiment que je pourrais aider quelqu'un. Si je n'aide qu'une seule personne, ce sera énorme. Il faut vraiment diffuser ce message : " N'ayez pas peur de parler, malgré les menaces, malgré le chantage... Vous n'êtes pas coupable contrairement à ce que votre bourreau a pu vous dire, vous faire croire. Parlez, ne restez pas seule dans cet enfer ".

        Merci à vous Emily d'avoir pris le temps de me lire et de commenter.

        Je vous souhaite une très bonne soirée.

        Amitiés

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :