• Ya pihi irakema

     

    Pour dire «  Je t’aime », les Indiens de la forêt Amazonienne disent

    «  Ya pihi irakema »

    Ce qui signifie

    «  J’ai été contaminé par ton Être,

    Une partie de toi y vit et y grandit ».

     

    David Servan-Schreiber

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    2 commentaires
  •  

    Pour une lecture plus aisée, vous pouvez cliquer 2 fois (clic gauche) sur la photo pour l'agrandir.

     

    S'autoriser à pleurer... Les larmes ne sont pas un signe de faiblesse, au contraire.

    Les larmes sont le premier pas vers la guérison.

     

    Bellara - Novembre 2017

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire
  • Belles paroles de sagesse...

     

    Apprends à observer.

    Chaque matin, la nature t’enseigne le retour de la vie

    Chaque arbre est un objet de respect.

     

    Ne retiens pas les mauvaises pensées, les sentiments de colère, de crainte ou de culpabilité.

    Regarde-les passer comme les oiseaux du ciel, sans laisser de traces.

     

    La paix n’arrive jamais par surprise.

    Elle ne tombe pas du ciel comme la pluie.

    Elle vient à ceux qui la préparent.

     

    La simplicité n’est jamais banale ni ennuyeuse.

    Sa richesse est infinie, sans cesse nouvelle pour celui qui regarde le monde avec des yeux neufs.

     

    Sois attentif au silence, protège-le car il contient tous les rêves des hommes.

     Descends en toi et tu découvriras des soleils oubliés par les hommes, qui pourtant n’ont

    jamais cessé de briller.

    Arrache les rideaux d’ombre,contemple l’univers dans son infinie sagesse.

     

    L’homme de sagesse ne se détourne pas de ses frères.

    Il les considère comme faisant partie de lui-même.

    Sans eux, il devient comme l’oiseau privé d’ailes,

    comme le poisson rejeté par la rivière, qui meurt asphyxié sur la berge.

     

    L’Indien préfère le doux son du vent s’élançant comme une flèche à la surface d’un étang,

    et l’odeur du vent lui-même, lavé par la pluie de midi ou parfumé par le pin.

    L’air est précieux à l’homme rouge car toutes choses partagent le même souffle :

    la bête, l’arbre, l’homme, tous épousent le même souffle.

     

    La fraternité n’est pas réduite à la communauté des hommes, à son environnement immédiat.

    Elle s’étend jusqu’aux étoiles les plus lointaines.

     Quand tu médites, le ciel s’ouvre à l’intérieur de toi.

     

    Quand tu te lèves le matin, remercie la lumière du jour, pour ta vie et ta force.

    Remercie pour la nourriture et le bonheur de vivre.

    Si tu ne vois pas de raison de remercier, la faute repose en toi-même.

     

    Tecumseh, chef shawnee (1768 – 1813)

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    4 commentaires
  •  

    Si vous lui demandez : « Qu’est-ce que le silence ? »,

    Il répondra : « C’est le Grand Mystère ! Le silence sacré est La voix ! ».

    Si vous demandez : « Quels sont les fruits du silence ? »,

    Il dira : « C’est la maîtrise de soi, le courage vrai ou l’endurance, la patience,

    la dignité et le respect. Le silence est la pierre d’angle du caractère ».

     

    Ohiyesa 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique